< Retour aux actualités

Qualité de vie au travail (QVT) : droits et devoirs.

En France, le Code du travail s’implique depuis de nombreuses années déjà dans l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle des salariés en encadrant les congés payés, le congé de maternité, le congé de paternité et d’accueil de l’enfant, le travail à temps partiel, etc. Pour prolonger cet accompagnement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire preuve de flexibilité . À l’écoute de l’ensemble des collaborateurs, quelle que soit leur situation personnelle ou familiale, elles mettent désormais tout en œuvre pour les aider à concilier les différents temps de vie et tablent sans détour sur davantage de bien-être au travail.

98 % des dirigeants français s’accordent pour dire qu’agir sur la QVT, c’est agir sur la motivation des salariés.[1] Mais quelles sont les obligations réelles dictées par le Code du travail ? Et quelles sont ces nouvelles tendances toujours plus bénéfiques pour les salariés et la productivité de l’entreprise ?

 

Les événements familiaux

Le Code du travail autorise les salariés à s’absenter durant un laps de temps prédéfini lorsque survient un « heureux événement ». Peu importe l’ancienneté, chaque collaborateur y a droit ! En cas de naissance, chaque parent peut ainsi prétendre à trois jours d’absence dans l’instant, sans cumul possible avec le congé d’adoption[2] et le congé maternité, dont la durée peut varier de 16 à 46 semaines (auxquelles s’ajoutent parfois deux semaines de congé pathologique, sur avis médical). Le Code du travail prévoit un entretien préalable à la reprise d’activité de la maman-salariée un mois avant son retour. Afin de préparer cette longue absence, certaines entreprises, comme L’Oréal, organisent aussi un premier entretien un mois avant le départ de la future maman-salariée pour mieux anticiper son retour. À l’issue du congé maternité, la salariée doit être reprise au même poste ou dans des conditions similaires (au même salaire). Octroyé à l’autre parent pour accompagner l’arrivée d’un enfant au sein du foyer, le congé de paternité et d’accueil de l’enfant doit être posé dans les quatre mois qui suivent la naissance. Établie à 11 jours consécutifs (18 jours en cas de naissances multiples), sa durée peut désormais atteindre huit semaines chez Mastercard, dix semaines chez Aviva et même 12 semaines chez Patagonia ! Il arrive que ces congés exceptionnels bénéficient d’avantages supplémentaires, selon les conventions collectives ou la politique de l’entreprise. Elles sont de plus en plus nombreuses à compléter le dispositif encadré par la loi pour accroitre le bien-être des salariés.

L’organisation du travail

Le Code du travail encadre aussi les congés payés et le congé parental d’éducation, qui permet à un salarié ayant au moins un an d’ancienneté d’interrompre son activité de manière partielle ou totale pour éduquer son enfant. Le congé parental est renouvelable deux fois jusqu’à ce que l’enfant fête ses trois ans. Par ailleurs, lorsque son enfant est gravement malade, un salarié qui a épuisé ses congés rémunérés peut désormais prolonger son absence grâce au don de jours par des collègues (1 à 3 jours par an maximum, sans contrepartie). Souvent encouragé par les entreprises, ce recours peut même être abondé de quelques jours supplémentaires.
En voie de démocratisation dans nombre d’entreprises, le télétravail ne fait plus non plus figure d’exception. Des modèles de travail flexibles ont aussi été mis en place par de grandes sociétés, comme L’Oréal ou AXA. Baptisé Flexwork, ce dispositif permet d’aménager ponctuellement (de 1 à 4 jours par mois) le temps de travail en dehors des jours de congés réglementaires. Le temps dégagé par le Flexwork, le mercredi libéré pour les parents salariés chez L’Oréal, le temps partiel à la carte chez AXA et autres Réduction(s) du temps de travail (RTT) sont autant d’occasions de partager de bons moments avec ses enfants. Gage de souplesse pour l’entreprise comme pour ses collaborateurs, la flexibilité des horaires et du lieu de travail est toujours issue d’un dialogue ouvert entre les deux parties. Elle pose les jalons de l’organisation du travail de demain, puisqu’elle satisfait aux exigences de l’entreprise, tout en répondant aux aspirations des salariés. 

Les entreprises n’ont de cesse d’innover en matière de bien-être et d’articulation des temps de vie au travail. Rivalisant d’ingéniosité, elles devancent bien souvent les lois en proposant à leurs collaborateurs d’assister à des conférences sur la parentalité, en organisant un service de conciergerie dans leurs locaux afin de simplifier le quotidien de tous les salariés, en donnant accès aux parents à des plateformes numériques de soutien scolaire et de temps partagé avec leurs enfants, etc.

—— Références

[1] Baromètre 2018 de l’Observatoire de la Qualité de vie au travail (OQVT).

[2] Le congé d’adoption se calque sur le congé postnatal et peut durer de 10 à 22 semaines, en fonction du nombre d’enfants que comporte le foyer.

Vous aimerez aussi

article

[Covid-19 / Ecole à la maison] Proposez une solution à vos collaborateurs

Nathan propose aux entreprises une solution de soutien à la parentalité pour leurs collaborateurs. 

article

[Témoignage] Les salariés se sont montrés curieux et séduits par l’initiative

Audrey Freret, Responsable des ressources humaines Groupe chez Ofracar, nous explique les raisons qui l’ont [...]

article

[Témoignage] Les managers aussi ont un rôle à jouer !

Laetitia Bouchacourt, responsable d’une équipe de quinze personnes au sein de la direction digitale d’une [...]

article

[Témoignage] Qualité de vie au travail : « L’entreprise et ses salariés ont tout à y gagner ! »

Aglaé Souchon, Responsable des ressources humaines chez Sejer, nous explique les raisons qui l’ont [...]

article

Parentalité en entreprises, la fin des tabous ?

Cumuler un emploi salarié avec le fait d’être parent nécessite une organisation sans faille au [...]

article

10 ans d'engagement pour l'équilibre des temps de vie. Joyeux anniversaire l'OPE !

Mardi 22 janvier 2019, nous avons célébré les 10 ans de l’OPE (l’Observatoire de la [...]

article

Quelles sont les attentes des nouveaux talents ?

Pour recruter de nouveaux talents, les entreprises doivent attirer les jeunes qui arrivent sur le marché du travail. [...]

article

Parentalité : concrètement, on fait quoi ?

Au-delà des effets d'annonce, les entreprises mettent en place des actions concrètes visant à [...]

article

L'équilibre entre vies personnelle et professionnelle, un levier pour les entreprises

DRH et dirigeants d'entreprise l'ont compris et l'intègrent de plus en plus : pour être productifs, les [...]

Contact

Prenons contact pour construire votre projet RH

Solutions Parentalité

Nos équipes sont disponibles pour vous accompagner dans votre projet RH.

Contactez-nous ou prenez rendez-vous :

campus.commercial@sejer.fr

01 45 87 52 22

* champs obligatoire

En tant que professionnel, en renseignant votre email vous acceptez de recevoir nos newsletters, des contenus personnalisés, des offres adaptées et des enquêtes. Les informations vous concernant sont recueillies à partir de ce formulaire pour le compte de de la marque Nathan / Sejer.
En savoir plus. Consulter la charte de protection des données personnelles

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’informations de notre part, vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent dans chaque email. Conformément à la Loi Informatique et Liberté de n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au Règlement (UE) 2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr.
Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente.